samedi 23 décembre 2006

A moi les pistes enneigées !!!!!!!!!!!!! (enfin si la météo se décide...)



Et,au fait...JOYEUX NOEL!!!!!!!!!!

jeudi 21 décembre 2006

Sweet and spicy brownies ou désolée j'ai récidivé, mais j'ai pas pu m'en empêcher...


Ca faisait un bon ptit moment que ça me démangeait... Maintenant c'est fait, j'ai réalisé mon premier gâteau au tabasco!

Et oui, j'ai récidivé, c'est plus fort que moi... Pourtant après le fameux gâteau choco-mayo (très bon, il faut quand même le dire) j'avais promis que je ne recommencerai plus. Non, fini les gâteaux louches avec des ingrédients incongrus! J'ai quand même tenu presqu'un mois, c'est pas mal, non?


Et en plus cette recette vaut vraiment le détour, ces brownies sont tout simplement "perfect": "fudgy" à l'intérieur et "crunchy" sur le dessus, et tellement hhhhhhhhhhhuuuuuuuuuuuuummmmmmmmm!!!!!! Ah, si, juste un petit bémol: si le tabasco sublime la saveur du chocolat au moment où on les mange, il reste un petit arrière goût pimenté, que je ne trouve pas désagréable (le tabasco et moi ne faisons qu'un!) mais qui pourrait peut-être gêner certaines personnes. C'est pourquoi je pense qu'il faudrait peut-être diminuer la quantité de tabasco.

Et puis même si vous voulez pas mettre de tabasco dedans, essayez quand même cette recette sans tabasco, rien que pour la texture vraiment à tomber...

Bon, sinon j'ai trouvé la recette de ces Sweet and spicy brownies (en fait plus "spicy" que "sweet"... j'ai suivi la recette à la lettre pour la quantité de tabasco et je crois que pour les palais sensibles, dont je ne fais pas partie, 1 cs c'est un peu trop!) sur le site de la marque Tabasco. Comme c'est en anglais je vous fais la traduction en direct live et avec les conversions en bonus!

Sweet and spicy brownies (Brownies au tabasco)

Ingrédients (pour 16 parts):

Rq: 1 tasse = 1mug = 240 ml

- 115 g de chocolat noir dessert corsé
- 3/4 tasse de beurre ou margarine (ce qui fait en gros 125 g)
- 2 tasses de sucre en poudre ( j'en ai mis qu'1 et 1/2 soit 300 g)
- 3 gros oeufs
- 1 tasse de farine
- 5 à 15 gouttes de tabasco selon les goûts (dans la recette originale ils en mettent 1 cs, mais c'est vrraiment trop!)
- 1/2 tasse de pépites de chocolat
- 1/2 tasses de cerneaux de noix concassés

Mélanger le chocolat et la margarine (ou beurre) dans un saladier puis faire fondre au micro-ondes ou au bain-marie en remuant régulièrement. Ajouter le sucre et laisser un peu refroidir.

Préchauffer le four à 180°C (th.6) et beurrer ou tapisser de papier sulfurisé un moule carré de 22x22 cm (ou sortir son moule silicone...).

Ajouter les oeufs, 1 à 1, au mélange chocolaté en remuant bien après chaque oeuf.
Ajouter ensuite la farine et le tabasco et bien mélanger.
Ajouter les noix et les pépites de chocolat.

Verser dans le moule et enfourner pour 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'une lame de couteau ressorte propre (pour moi 25-30 min).
Laisser refroidir complétement dans le moule sur une grille.

Voilà, yapuka couper en carrés et servir (sans dire à vos "cobayes" ce que vous avez mis dedans, ils s'en rendront compte bien assez tôt...).

mardi 19 décembre 2006

Photophores en vitrail de bonbons acidulés ou de la déco à croquer!


Et hop, encore une ptite recette issue du blog d'Omelette, qui la tient du livre Goute ça et épouse moi.

C'est mimi comme tout, ça fait plein d'effet et en plus ça a un bon ptit goût de pain d'épice... Une bonne idée pour les tables des fêtes de fin d'année (bon OK, les papillons ça fait pas très Noël mais j'avais que ça sous la main, et puis d'abord j'aime bien les papillons, moi!).

Photophores en vitrail de bonbons acidulés

Ingrédients (pour 2 photophores)

- 50 g de margarine allégée (à la base c'est du beurre, mais ça mon frigo connaît pas...)
- 1 cc de gingembre en poudre
- 110 g de farine
- 50 g de sucre
- 3 cs de lait
- 8 bonbons durs acidulés de 4 couleurs différentes
- pâte d'amande colorée

On mélange margarine, gingembre et farine jusqu'à l'obtention d'une pâte friable.
Puis on ajoute le sucre et le lait et on pétrit jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte homogène.
On divise la pâte en 2 boules de taille équivalente et on réserve au frigo 15 minutes.

Pendant ce temps là on casse les bonbons couleur par couleur avec un pilon (j'avais pas et même mon bon gros rouleau à pâtisserie n'a pas réussi à briser un seul petit fragment de bonbon, du coup je me suis rabattue sur mon bon vieux couteau bien aiguisé...).

Préchauffer le four th. 6 (180°C).

Ensuite on étale sa pâte et on découpe des rectangles de même dimension (j'avais découpé un gabarit de 6x7 cm dans du carton) que l'on dépose sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. On découpe ensuite des formes à l'aide d'un emporte pièce (de taille inférieure à la largeur du rectangle, ça va de soi...) et on les remplit de miettes de bonbons.

On fait cuire 10-15 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit dorée. On laisse ensuite refroidir avant de manipuler les futures cloisons des photophores.

Ensuite on bricole des jolis ptits socles avec du carton recouvert de papier alu et on se débrouille comme on peut pour faire tenir les cloisons avec la pâte d'amande (moi j'ai fait des boudins à la base et j'ai renforcé au niveau des angles).

Voilou, yapuka mettre une bougie au milieu...

Bouchées chocolat-noix de coco ou ces mini bounty ct'une vraie tuerie!!!!!!!!


Z'avez du lait concentré sucré, de la noix de coco rapée et du chocolat dans vos placards? Et bien précipitez vous sur cette recette! C'est super rapide à faire et c'est trop trop bon!

On dirait des vrais bounty (mais en mieux parce que c'est toujours mieux quand on l'a fait avec ses ptites mains! Et en plus c'est beaucoup plus économique...).
Si z'avez pas ça dans vos placards z'avez plus qu'à aller faire des courses...

ps: c'est pas du tout light, mais de temps en temps ça fait pas de mal...

Mini-bounty (trop trop bons!)

Ingrédients

- 1 boîte de lait concentré sucré (dans les 390 g)
- 250 g de noix de coco rapée
- 200 g de chocolat noir dessert

On mélange le lait concentré et la noix de coco et on met au frais (voire au congélo) un ptit moment (encore plus ptit si on a pris l'option congélo...), le temps que ça durcisse un peu.

On étale la pâte au rouleau entre 2 feuilles de papier sulfurisé selon l'épaisseur désirée (pour moi 1-1,5 cm). Puis on découpe des carrés ou des rectangles ou des barres... on peut même utiliser un emporte-pièce et faire des étoiles, des sapins, des papillons, des coeurs... (vous faites keske vous voulez!)

Ensuite on met tout ça sur un plateau ou un plat et on laisse durcir un peu au frais (moi j'lai mis direct dans le congélo, même pas peur!).
Pendant ce temps on fait fondre le chocolat au bain-marie.

Voilà, yapuka plonger les bouchées une par une dans le chocolat et les sortir comme on peut avec une fourchette ou un pic à fondue ou n'importe quoi qui permette de sortir les bouchées du chocolat fondu. Puis on les dépose sur une pochette plastique (à défaut de feuille guitare) et on laisse refroidir au frais.


ps: si on mange pas tout tout de suite, ça se conserve au frais et se sort au dernier moment.

Source: forum du site Supertoinette.

lundi 18 décembre 2006

Pavlovas "légères comme une plume" aux fruits exotiques ou KikiVeut une pavlova light?

Toutes les recettes passant par ma cuisine ont tendance à se retrouver allégées... Bon, vous allez me dire qu'une pavlova c'est déjà pas bien lourd! Je suis d'accord avec vous, mais on se refait pas... donc j'ai quand même allégé une recette déjà légère!!! Je n'aurais pas été étonnée de voir mes mini-pavlovas s'envoler...

J'ai donc réalisé des meringues sans sucres (si, si!) et remplacé la crème chantilly par 1 crème mousseuse aux fruits de la passion à base de blancs d'oeuf, de gélatine et de fromage blanc 0% (même principe que la mousse au chocolat lightissime, mais sans le chocolat...). C'était trop bon!!! J'étais bien partie pour manger tout le saladier...

Mais je voulais aussi et avant tout une recette pleine de saveurs et de couleurs, et pour ça j'ai fait appel à des fruits plus ou moins exotiques (qui se sont mariés à merveille à la crème aux fruits de la passion).

Le résultat était délicieux et parfait pour clore un repas un peu lourd en se régalant sans culpabiliser...

ps: Je n'avais jamais fait de Pavlova auparavant, j'ai en fait réalisé cette recette pour participer au KiKiVeutKiVientKuisiner n°15 qui s'est cette fois-ci arrêté chez Dorian. Et bien je ne le regrette pas et je ne manquerai pas de recommencer (et les pavlovas et le KiKi)!

Pavlovas "légères comme une plume" aux fruits exotiques

Pour 6 pavlovas individuelles

Les meringues:
- 4 blancs d'oeuf
- 1 pincée de sel
- 1 cc de jus de citron
- 2 cc de maïzena
- 1/2 mug d'édulcorant en poudre résistant à la cuisson

On préchauffe son four à 100-120°C (th.3-4).
On bat les blancs en neige ferme (mais pas trop non plus) puis on ajoute le jus de citron, la maïzena et l'édulcorant en continuant à battre encore quelques minutes.
On dépose des bonnes cuillérées à soupe sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. On bricole un peu pour obtenir des formes plus ou moins circulaires dans lesquelles on fait une dépression au centre avec le dos d'une cuillère à soupe (c'est pas très clair tout ça... en fait on doit obtenir des genres de nids).
On enfourne pour 1h30 (attention, la meringue doit rester blanche) et on laisse refroidir dans le four.

La crème mousseuse aux fruits de la passion:
- 2 blancs d'oeufs
- 3 g de gélatine en poudre
- 4 cs de fromage blanc 0%
- édulcorant au goût
- 2 fruits de la passion
- 1cs de jus de citron

Mélanger la gélatine à 2 cs d'eau froide dans un mug ou un bol. Laisser durcir au frais.
Battre les 2 blancs en neige ferme puis ajouter l'édulcorant et continuer de battre quelques secondes.
Faire chauffer la gélatine au micro-onde (puissance max) pendant 30 secondes environ. Ca doit bouillir et gonfler jusqu'aux bords du mug.
Verser alors la gélatine bouillante sur les blancs d'oeufs tout en fouettant.
Battre 1 ou 2 minutes puis ajouter le fromage blanc, le jus de citron et le contenu des fruits de la passion.
Réserver au frais au moins 2h.

Le montage:
Au dernier moment, déposer une bonne cuillérée à soupe de crème aux fruits de la passion au centre de chaque meringue puis recouvrir de fruits exotiques. J'ai mis de la mangue, du kiwi, de la banane et de la grenade. Mais pourquoi pas des litchies, de l'ananas, du mangoustan...

Et yapuka se régaler!

dimanche 17 décembre 2006

Frites allégées ou si, si c'est possible et en plus c'est trop bon!



Manger des bonnes frites maison bien croustillantes sans culpabiliser, vous en rêviez? Celilune l'a fait...

Vous voulez la recette? C'est par là: clic.

J'ai juste mis une cuilère à soupe d'huile végétale pour 1 kg de pommes de terre, et pour moi la cuisson a été de 30 minutes en chaleur tournante.

Les timbales de Jeanne ou l'incontournable recette marmitonesque


Avec plus de 700 commentaires élogieux, la recette des timbales de Jeanne est l'une des plus populaires du site Marmiton. Et ça se comprend: ptite recette rapide, facile, légère avec des ingrédients qu'on a facilement dans son frigo, une cuisson "éclair" au micro-ondes... et surtout qui en jette!! C'est aussi bon que beau...

Je vous donne la recette telle que je l'ai réalisée, pour l'originale c'est par là: clic.

Au fait, j'ai servi mes timbales avec un caramel de balsamique: mettre du vinaigre balsamique dans une casserole et maintenir à ébullition sur feu doux jusqu'à l'obtention d'un liquide sirupeux (faut bien surveiller si on veut pas se retrouver avec des caramels durs au vinaigre balsamique...). Attention, ça réduit pas mal.

Saumon à la mousse de courgette

Ingrédients (pour 4 timbales)

- 2 courgettes
- 4 tranches de saumon fumé
- 10 cl de yaourt brassé 0%
- 2 oeufs
- sel, poivre
- fenouil (ou herbe aromatique que vous avez sous la main)
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive (ou pas...)

Raper les courgettes (ou les mixer).
Les faire revenir dans une sauteuse anti-adgésive ou avec un fond d'huile d'olive, ajouter l'ail émincé, le sel, le poivre et les aromates.
Battre les oeufs en omelette, ajouter le yaourt.
Mélanger avec les courgettes, on peut donner un coup de mixerpour un côté plus mousseux(moi j'avais mis oeuf, yaourt et courgette dans mon robot et fait tourner quelques secondes).

Et hop yapuka faire cuire au micro-ondes à pleine puissance jusqu'à ce qu'une lame de couteau ressorte sèche (compter environ 5 minutes si on les cuit par 4).

samedi 16 décembre 2006

Mousse au chocolat lightissime ou "Plus light tu meurs!", le retour!


Dans la catégorie "Plus light tu meurs!" je vous avais déjà donné ma recette de Presqu'îles flottantes. Cette fois je récidive avec une recette de mousse au chocolat light de chez light, résultat d'années d'expérimentation!!! (là je pousse peut-être un peu...).

Si vous ne faites ni cholestérol, ni diabète, ni régime, ni attention à votre ligne avant ou après les fêtes... cette recette ne présente peut-être pas grand intérêt. Mais si vous appartenez à l'une des catégories ci-dessus ou que vous voulez juste faire un dessert léger, ça vaut le coup d'essayer, car cette mousse se rapproche quand même pas mal d'une vraie mousse bien riche autant par l'aspect, la texture que par le goût (et tout ça sans sucres ni MG, à part le peu qu'il y a dans quelques grammes de cacao Van Houten).

Alors, vous vous laissez tenter?

Mousse au chocolat lightissime

Ingrédients (pour 4 ramequins):

- 4 blancs d'oeufs

- 20 g de cacao en poudre Van Houten
- 5 g de gélatine en poudre (ou l'équivalent en feuilles)
- 4 cs bombées de fromage blanc 0%
- édulcorant au goût

+Si on utilise de la gélatine en poudre: mélanger la gélatine en poudre à 4 cs d'eau. Laisser durcir

+Si on utilise de la gélatine en feuilles: mettre les feuilles dans un bol d'eau froide pour les ramollir. Faire chauffer 4cs d'eau et ajouter les feuilles préalablement égouttées.

Battre les blancs d'oeuf en neige avec une pincée de sel. Incorporer l'édulcorant sans cesser de battre.
Faire chauffer la gélatine au micro-ondes (puissance max) jusqu'à ébullition, puis verser sur les blancs d'oeufs tout en battant.
Ajouter le cacao et les 4 cs de fromage blanc et fouetter encore quelques secondes.
Voilà, on verse le tout dans des ramequins, des bols, des verres... Et on met au frigo pourau moins 1h30 (un ptit passage au congélo peut accélérer les choses).

Et yapuka...

mardi 12 décembre 2006

Chewy centred cookies ou le yoga c'est dépassé, pour déstresser essayez plutôt les cookies...

Aujourd'hui j'avais un partiel à passer et ma politique dans ces cas là c'est d'arrêter mes (ré)visions la veille au soir et de ne pas jeter un seul coup d'oeil à mes cours le jour même. Ca a toujours été super efficace, ça me permet d'arriver zen, posée et l'esprit clair à l'heure H.
Dans la théorie ça paraît simple, mais en pratique c'est pas toujours facile à appliquer... on est toujours persuadé d'avoir tout oublié (ce qui est totalement faux!) et on se précipite fébrilement sur ses cours, ce qui n'a pour seul effet de tout embrouiller...
Mais j'ai trouvé LA solution: avant mes partiels je cuisine! Ca fait penser à autre chose et ça destresse... mais bon je garantis pas que ça vous fera réussir vos exams!

Donc ce matin je suis partie sur le net à la recherche de cookies (me demandez pas pourquoi..) et j'ai trouvé mon bonheur sur le blog
Côté cour...vanille et 7ème art avec les Cewy centred cookies de She bakes and she cooks.

Alors c'est parti avec, comme d'habitude des ptites modifs pour faire avec les moyens du bord.

Chewy centred cookies (ou Cookies moelleux à coeur pour les pas bilingues)

Ingrédients (pour 30 cookies de taille moyenne)

- 225 g de chocolat noir (j'ai fait 3/4 de cookies et chocolat noir et 1/4 au chcolat blanc)
- 150 g de margarine allégée (cholestérol quand tu nous tiens....)
- 200 g de farine
- 150 g de sucre roux
- 1 oeuf
- 1 cs de levure
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1/2 cc de sel
- 2 cs de flocons d'avoine
- 1 cc et 1/2 de fécule de maïs (j'ai mis de la maïzena)

Préchauffer le four à 180°C (th6.)
Battre la margarine, le sucre roux et le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange souple.
Ajouter l'oeuf et battre pour l'incorporer.
Ajouter le reste des ingrédients secs puis le chocolat coupé en morceaux au couteau (ou assomé à coups de rouleau à pâtisserie, ça aussi ça destresse...).
Déposer des tas (environs 1 cuillère à café) de pâte espacés de 2-3 cm. Pas la peine d'aplatir, la pâte s'étalera pendant la cuisson.
Enfourner 8 minutes (voire peut-être 7 si on veut des cookies vraiment très moelleux).

Voilà, yapuka dévorer!

ps: en plus de destresser avant les partiels, ces cookies sont vraiment délicieux: à la fois croustillants à l'extérieur et moelleux à l'intérieur (quand on trouve le temps de cuisson adéquat) et pas cette sensation de "gras" que l'on peut retrouver avec certaines recettes.

dimanche 10 décembre 2006

Cuisse de dinde aux navets ou mon 2ème plat préféré


Je vous avais déjà donné la recette de mon plat préféré, le poulet au curry. Et bien la cuisse de dinde au navet n'arrive pas bien loin derrière! C'est une ptite recette de ma môman, facile, rapide (on peut la cuire à la cocotte) et vraiment délicieuse.

Cuisse de dinde aux navets

Ingrédients (pour 4 personnes)

- 1 belle cuisse de dinde (environ 1,5 kg)
- 1 kg de navets
- 1 oignon, 2 échalottes et une gousse d'ail
- 1 cube de bouillon de volaille
- 25 cl de vin blanc (facultatif)
- sel, poivre, piment d'Espelette
- 1 cs de maïzena


Emincer l'oignon, les échalottes et l'ail. Faire blondir 10-15 min dans une sauteuse ou un wok avec un peu d'huile d'olive.

Pendant ce temps enlever la peau de la cuisse de dinde et la couper en 2 au niveau de l'articulation. Faire revenir ces 2 morceaux 5 minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'ils soient légérement dorés après avoir salé, poivré et pimenté.

Pendant ce temps, éplucher les navets et les couper en 2 ou en 4 selon leur taille.
Ajouter les navets dans la sauteuse, couvrir d'eau ou d'eau et de vin blanc aux 2/3 et ajouter le cube de bouillon.

Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 1h30. Les navets doivent être légérement confits (attention, après ça devient de la purée!).


Délayer la cuillère à soupe de maïzena dans un peu d'eau froide. Réserver la dinde et les navets dans un plat et ajouter la maïzena au fond de sauce dans la sauteuse. Laisser épaissir 1 ou 2 minutes.

Voilà, yapuka servir avec des pâtes.

ps: pour faire plus rapide on peut aussi préparer cette recette à la cocotte minute. Il faut alors compter 30 minutes de cuisson sous pression (mais pour les navets caramélisés vous repasserez!)

samedi 9 décembre 2006

Petits pains aux graines de courge ou les pains aussi bons qu'à la boulangerie c'est par ici...


Cette recette de petits pains m'avait déjà fait de l'oeil chez Anne de Papilles et Pupilles et puis cette semaine Cléa l'a réalisée avec des graines de courge (un de mes pêchés mignons, voir par ici). Et le hasard comme par hasard, je venais d'acheter des graines de courge décortiquées, de la farine intégrale et un bloc de levure fraîche. Me voilà donc partie pour cette recette simplissime avec juste une petite modif au niveau des quantités (j'ai divisé par 2),et des proportions de farines ( j'ai 50% farine 55 et 50% farine intégrale (125)).

Et le résultat était à la hauteur de mes espérances, on les croirait tout droit sortis de la boulangerie. Alors encore merci à Anne et Cléa pour cette recette qui risque bien de devenir un de mes classiques pour le ptit déj (d'autant plus qu'on peut les réaliser avec n'importe quelle garniture, sucrée ou salée, selon l'envie du moment, voir ici ou , ou encore ).

Petits pains aux graines de courge

Ingrédients (pour 10 petits pains)

- 125 g de farine "blanche"
- 125 g de farine intégrale (type 150)
- 1/2 cc de sel
- 20 g de levure fraîche
- 175 ml d'eau

Mélanger la levure avec l'eau tiédie et 50 g de farine "blanche" dans un saladier. Laisser reposer 20 minutes, un torchon posé sur le saladier. Ajouter ensuite le reste des farines et le sel puis pétrir 10-15 min jusqu'à l'obtention d'une pâte souple qui ne colle plus aux doigts. Laisser gonfler 1h dans le saladier couvert d'un torchon.

Ensuite on étale en forme de rectangle d'1 cm d'épaisseur sur un plan de travail fariné, on dispose la garniture sur la moitié supérieure et on suit les explications en photos d'Anne.

Après 30 min de repos on préchauffe le four à 230°C (un bon th.7) et on réétale la pâte en forme de rectangle d'1 cm d'épaisseur. Voilà, yapuka découper des carrés ou des rectangles et enfourner 15 minutes.

mercredi 6 décembre 2006

"Confiture" light pomme-coing-gingembre ou la confiture qui n'en n'est pas mais qui y ressemble beaucoup quand même...



Depuis quelques années je fais toutes mes "confitures" maison light. J'appelle ça confiture mais je ne pense pas que ce soit le terme: ça en a l'allure, la consistance, le goût (en meilleur!) mais pas la composition. En effet, je remplace tout le sucre par de l'édulcorant et j'arrive à obtenir la consistance désirée grâce à du gélifiant pour confiture (Priz extra 2:1) essentiellement composé de pectine de fruits. Le gros avantage (à part l'absence de sucre, ce qui est déjà pas mal pour les personnes diabétiques ou au régime) c'est que ça permet d'obtenir un goût bien acidulé.

Résultat: maintenant je serais bien incapable de manger de la confiture normale, je trouve ça beaucoup trop sucré voire même écoeurant.

Quant à la question de la conservation, même en l'absence de sucre j'arrive à conserver mes "confitures" plusieurs mois dans des bocaux bien stérilisés au préalable.

Mes confitures préférées sont Pomme-Rhubarbe-Fruit de la passion ou Abricot, mais sur le marché je n'ai trouvé ni rhubarbe, ni fruits de la passion, ni abricots (c'est bizarre quand même, en plein été... je rigole mais il faisait quand même 20°C ce week-end!). Je me suis donc rabattue sur des pommes et des coings auxquels j'ai rajouté des lamelles de gingembre frais pour amener un peu de piquant. Et le résultat est vraiment délicieux (j'vous dis pas, quand on tombe sur une "ptite" lamelle de gingembre...huuummmmm!!!).

Confiture light Pomme-Coing-Gingembre

Ingrédients (pour environ 4 pots):

- 1, 5 kg de pommes ( Idared pour moi)
- 500 g de coings
- 3-4 cm de gingembre frais
- le jus d'1 citron
- édulcorant résistant à la cuisson (liquide ou en poudre) au goût (moi j'en mets quasimment pas, mais tout dépend des goûts)
- 1 sachet de gélifiant Priz extra 2:1 (1 seul suffit car les coings et les pommes sont riches en pectine)

Eplucher les pommes et les coings. Peler le gingembre et l'émincer en lamelles très fines et pas trop larges.

Couper les pommes et les coings en morceaux et les mettre dans une bassine ou une grande sauteuse avec les lamelles de gingembre, le jus de citron et l'édulcorant.

Laisser cuire à couvert sur feu moyen jusqu'à ce que les fruits soient bien fondus (moi je laisse toujours quelques morceaux).

Augmenter le feu et ajouter le sachet de gélifiant tout en fouettant. Laisser cuire à gros bouillons pendant 2 minutes sans cesser de remuer.


Voilà yapuka verser le tout dans des bocaux stérilisés.

samedi 2 décembre 2006

Graines de courge grillées ou potimarron: 3ème et dernier épisode

Promis, c'est la dernière photo floue qui vient de mon téléphone...


Souvenez-vous, lors de ma recette de Muffins fourrés au potimarron et aux épices, j'avais réservé les graines de mes 2 potimarrons. Eh bien les revoilà pour une ptite recette d'apéro express. C'est délicieux, bien épicé et équilibré, alors ce serait quand même bête que vos graines de courge se retrouvent à la poubelle.

ps: quand vous achetez une tranche de courge sur le marché, n'hésitez pas à demander à garder les graines (le vendeur me regarde toujours d'un drôle d'air, mais bon...).

Graines de courge grillées

Ingrédients:

- graines de courge
- sel, poivre
- les épices ou les herbes que vous voulez (curry, piment, tandoori, herbes de provence...)

Préchauffer le gril de votre four à 160°C (th.5-6).

Bien nettoyer, laver et sécher les graines de courge.
Mettre les graines dans un bol, saupoudrer des épices puis bien mélanger pour que toutes les graines soient "enrobées".
Répartir les graines sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner sous le gril pour 10-15 min (bien surveiller, ça peut vite carboniser!). A mi-cuisson "retourner" les graines (pas une par une, non plus... avec une cuillère à soupe ça marche très bien!).

Voilà, yapuka picorer...

mardi 28 novembre 2006

Bouchées pralinées aux brisures de macarons ou comment recycler des macarons ratés...


Qui n'a pas un jour raté une fournée de macarons? Allez, avouez, si vous avez essayé ne serait-ce qu'une ou 2 fois, je suis sûre que vous vous êtes déjà retrouvé avec des espèces de trucs tout plats, complétement fissurés, explosés (????) ou encore avec un macaron géant occupant toute votre plaque parce que votre préparation était trop liquide...
Bon, ok, c'est aussi bon que les macarons que ça aurait dû être mais ça ressemble à rien... Alors il faut bien en faire quelque chose, non?

Donc, voilà, après un monumental foirage (pourtant j'ai utilisé ma toute nouvelle sonde pour réaliser la recette de Mercotte) et 2 macarons géants de 20 cm de diamètre, me voilà à chercher une idée rapide pour recycler tout ça. Et comme c'est bientôt Noël et qu'à Noël on mange des chocolats, et ben voilà, j'ai décidé de faire des chocolats avec des brisures de macarons dedans! Alors c'est parti pour une recette sortie directe de ma ptite tête...

Bouchées pralinées aux brisures de macarons

Ingrédients (pour 15 bouchées):

- 150 g de chocolat noir dessert
- 100 g de "pralinoise"
- 100 g de brisures de macarons ratés (des pas ratés pourraient aussi faire l'affaire...)

Faire fondre 100 g de chocolat noir au bain-marie. Etaler 1/4 de cc de chocolat fondu dans le fond et sur les bords de mini-moules à muffins en silicone (ça doit aussi pouvoir se faire avec un plaque à glaçons). Laisser durcir et réserver le chcolat fondu restant.

Faire fondre la pralinoise et les 50 g de chocolat restant au bain-marie. Ajouter les macarons émiettés (avec les doigts ça marche bien). Bien mélanger pour homogénéiser.

Répartir cette préparation dans les moules au dessus du chocolat noir durci. Laisser durcir quelques minutes (si on est pressé, un petit passage parle frigo peut accélérer les choses).

Une fois cette préparation durcie, répartir le chocolat noir fondu restant en "tassant bien avec le dos d'une cuillère.
Voilà, yapuka laisser refroidir et démouler délicatement.

lundi 27 novembre 2006

Fondant chocolat-potimarron ou potimarron: épisode 2

Désolée, encore une photo pourrie prise avec mon téléphone...

En paralèlle des Muffins fourés au potimarron et aux épices, j'ai réalisé ce fondant au chocolat et au potimarron venant tout droit de chez Omelette.
D'après mes gourmandes de grand-mères, c'était pas mauvais du tout, même si elles ont de loin préféré les muffins...
Je vous fais un quasi copié-collé (j'ai juste remplacé la compote par 100 g de purée de potimarron en plus paske j'avais pas ça dans le frigo).
Fondant chocolat-potimarron
Ingrédients:
- 300 g de purée de potimarron (ou potiron)
- 100 g de chocolat
- 100 g de compote de pomme
- 2 oeufs
- 50 g de sucre
- 50 g de farine
- 1 pincée de canelle
On fait fondre le chocolat, on mélange tout et on met au four environ 20 à 30 minutes à 180°C.

mercredi 22 novembre 2006

Gâteau devinezkeskyadedans ou mais ils sont fous ces québecquois!!!???



J'adore les recettes de gâteaux ou desserts avec des ingrédients bizzares ou inhabituels... Alors après le gâteau aux épinards de Cléa et le Zucchini bread, me revoilà avec un gâteau contenant un ingrédient mystère. Bon, c'est vrai que vu comme ça, ça ressemble à un gâteau au chocolat tout ce qu'il y a de normal.

Avec un ptit zoom de l'intérieur peut-être?

Vous êtes pas beaucoup plus avancés, hein?

Allez, je vous donne un indice: ça commence par un "m" et vous en avez sûrement dans votre frigo. Toujours pas d'idée? Bon, allez, je vous le dis: c'est de la mayonnaise! Oui, oui, de la vraie mayo, faite maison avec de l'huile, du jaune d'oeuf, de la moutarde, du vinaigre... ou bien qui sort d'un tube!

Cette recette je l'ai trouvée en cherchant un truc qui sorte de l'ordinaire sur le site Recettes du Québec. Et j'ai pas dû chercher longtemps puisque la recette du Gâteau au chocolat à la mayonnaise fait partie du palmarès des recettes préférées des internautes???!!!

Ayant tous les ingrédients sous la main, je n'hésite pas une seconde et me lance dans la réalisation (facile et rapide) de ce gâteau, le sourire aux lèvres en pensant à la tête de mes "goûteurs" quand ils sauront...

Verdict: ils ont mis un moment à deviner et ont eu besoin de pas mal d'indices (comme le disent les québecquois ça ne goûte pas du tout la mayonnaise... du moins avant de savoir qu'il y en a dedans!) et j'ai attendu que le plat soit quasi-vide pour leur révéler l'ingrédient mystère.

Et là, cris d'effrois (j'exagère juste un peu): Mais t'es folle!!!! Pourquoi t'as mis de la mayo dans un gâteau au chocolat??!! Le pire c'est que c'était vachement bon, mais là je peux plus en manger!... et j'en passe. Malgré tout quelques courageux (ou gourmands) se sont quand même dévoués pour finir les quelques morceaux qui restaient, pas si terrifiés que ça par l'effroyable mayonnaise!

Alors voilà la recette, je vous fais juste un copié-collé, un tout ptit peu modifié.

Gâteau choco-mayo

Ingrédients:

- 1 1/2 tasse (172 g) de farine tout usage
- 3/4 tasse (170 g) de sucre
- 1/3 tasse (85 g) de cacao non sucré (genre Van Houten)
- 1 sachet de levure
- 3/4 tasse (190 ml) de vraie mayonnaise (en tube pour moi...)
- 3/4 tasse(190 ml) d'eau
- 1 oeuf
- 1 1/2 tasse (375 ml) de brisures de chocolat (soit environ 300 g)


Tamiser les 4 premiers ingrédients dans un grand bol à mélanger.Incorporer la mayonnaise en brassant. Ajouter l'eau et l'oeuf. Battre et bien mélanger jusqu'à consistance lisse.
Mélanger en incorporant 1/2 tasse (125 ml) de brisures de chocolat.
Verser dans un moule à gâteau de 9 pouces (22 centimètres).
Disperser les brisures de chocolat qui restent sur la pâte.
Faire cuire à 180°C (th.6) de 30 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré dans le centre du gâteau en ressorte sec.

Voila yapuka faire goûter ça à vos "cobayes", mais surtout laissez bien le plat se vider avant de révéler l'ingrédient mystère! Essayez-le, il était vraiment bon, et il permet de bien rigoler...

mardi 21 novembre 2006

Muffins fourrés au potimarron et aux épices ou potimarron : épisode 1

Ce week-end j'avais 2 potimarrons à utiliser et plutôt envie de les transformer en desserts qui changent un peu. En plus j'avais des moules à muffins en silicone en forme de rose tout nouveaux à tester. Le résultat est plutôt pas mal, non? (Bon, la photo est pourrie mais je l'ai prise avec mon téléphone...)

Première étape: découpage en 2, retrait des graines (que je garde pour un prochain chapitre...) et passage au four à 180°C pendant une heure, jusqu'à ce que la peau se détache facilement et que la chair soit tendre. Après avoir retiré la peau et donné un ptit coup de mixer, me voilà avec 1 kg de purée de potimarron.

Deuxième étape (pas la plus facile, je suis toujours assez indécise en matière de choix de recette...): trouver des recettes (au moins une déjà!). Après feuilletage de quelques livres et magazines, je tombe dans le livre Muffins Bagels et Brownies Sucrés et Salés, sur une recette qui m'a l'air pô mal du tout: légère, pleine d'épices et avec des ingrédients que j'ai en gros sous la main. Alors c'est parti pour la troisième étape: après quelques ptites modifs de la recette, préparation des muffins fourrés au potimarron et aux épices.

Muffins fourrés au potimarron et aux épices

Ingrédients (pour 10 gros muffins environ)

- 300 g de potimarron (potiron ou citrouille ça fait très bien l'affaire aussi)
- 150 g de fromage blanc (O% pour changer...)
- 1,5 cs de sucre ou édulcorant
- 1,5 cc d'arôme vanille (moi j'ai mis de la fève tonka)
- 260 g de farine (on peut faire 1/2 blanche, 1/2 complète mais j'avais plus de farine complète)
- 1 sachet de levure chimique
- 1,5cc de cannelle moulue
- 1/2 cc de gingembre
- 1/2 cc de noix de muscade
- 1/2 fève tonka moulue (c'était pas dans la recette mais j'avais envie d'en mettre...)
- 60 g de noix hachées (ou assomées à coup de rouleau à patisserie...)
- 80 ml d'huile végétale (j'en ai mis que 60 ml, c'était bien suffisant)
- 1 oeuf
- 140 g de sucre brun (j'ai mis de la vergeoise brune)
- 125 g de yaourt nature (j'avais pas alors j'ai mis un yaourt à la vanille...0%)

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Battre le fromage blanc avec le sucre et la vanille.
Mélanger la farine avec la levure, les noix et les épices.
Battre l'oeuf. Lui ajouter le sucre brun, l'huile, le yaourt et la purée de potimarron. Battre jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène.
Ajouter le mélange précédent à la préparation à base de farine.
Verser la moitié de la pâte dans des moules à muffins préalablement graissés. Faire un puits et y déposer 1 cc de préparation au fromage blanc. Verser au dessus le reste de la pâte.

Voilà, yapuka enfourner pour 25 min.


Quatrième étape, dégustation et verdict de mes goûteurs: de très bon muffins! Apparemment on ne sent pas trop (voire pas du tout pour certains) le goût du potimarron mais il donne une texture vraiment agréable. Quant aux épices elles donnent à ces muffins un bon ptit arrière goût de pain d'épices. A refaire!

La suite de la saga des potimarrons dans un prochain épisode!

Croustade de bricks aux pommes ou le défi du démoulage...


Cette "croustade" (je mets des guillemets parce que je pense pas que ce soit une croustade sensus stricto...) je l'avais remarquée il y a quelques années dans un petit livre de recettes sur les bricks (j'ai oublié son nom, ça doit bien faire 5-6 ans...) feuilleté dans une librairie. Fidèle à moi même je l'avais adaptée à ma sauce pour la rendre la plus légère possible (et plus acidulée aussi). Et comme je la modifie un peu plus à chaque fois, je suis pas très sûre qu'elle ait encore quelque chose à voir avec la rectte initiale.

Mais une chose est sûre, c'est trop bon: les pommes marinées dans le citron, huuuummm!!!(en plus c'est léger, vraiment sympa après un repas assez lourd).

Seul petit problème, le démoulage! Si on insiste trop ça devient facilement une sorte de bouillie informe... Alors soit on la met une nuit au frigo le temps que ça durcisse un peu et on tente courageusement le démoulage (en s'y mettant à plusieurs àa peut marcher!), soit on la sert directement dans le moule (prévoir un joli moule...), soit on utilise un moule à fond amovible. A vous de voir selon ce que vous avez dans vos placards!

Croustade de bricks aux pommes

Ingrédients:

- 5 feuilles de brick
- 4-5 pommes
- 100 ml de jus de citron
- l'équivalent de 150 g de sucre en édulcorant, ou du sucre (en fait moi je mets au pif, mais il faut bien écrire une quantité...)
- 3-4 cs de poudre d'amande
- 20 cl de crème fraîche
- 1 oeuf
- un peu de beurre fondu ou d'huile végétale
- 1 pincée de cannelle en poudre
- facultatif: 1-2 cs de cognac ou calvados (j'en mets quand j'en ai sous la main, sans c'est tout aussi bon mais c'est vrai que ça donne un ptit plus)

Mélanger le citron, le sucre et éventuellement l'alcool.
Eplucher les pommes, les évider et les couper en fines rondelles (je dirai 3-4 mm). Laisser mariner 1h dans le jus de citron en mélangeant au moins 1 ou 2 fois (moi je fais la marinade dans un tupperware, comme ça yapuka secouer de temps en temsp).

Préchauffer le four th.7 (210°C).

Couvrir le fond de votre moule de papier sulfurisé. Disposer les feuilles de brick en les chevauchant au fond du moule de façon à ce qu'elles dépassent de 5 cm environ sur les côtés.
Saupoudrer uniformément de poudre d'amande.

Egoutter les pommes et garder la marinade.
Disposer les rondelles de pomme sur les amandes en poudre.
Mélanger la marinade, l'oeuf et la crème. Battre jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène. (Eventuellement on peut goutter pour vérifier que c'est assez sucré, dans le cas contraire vous savez ce qui vous reste à faire).
Verser cette préparation sur les pommes et enfourner pour 10 min.

Pendant ce temps badigeonner (avec un pinceau ou du sopalin) les 2 feuilles de brick restantes de beurre fondu ou d'huile puis les couper (ou les déchirer) en bandes de 4-5 cm de large .

Au bout de 10 min, sortir la croustade du four et baisser le thermostatà 160°C (th5-6).

Disposer les bandes de brick préalablement froissées sur les pommes. Puis saupoudrer de cannelle et éventuellement d'un peu d'édulcorant en poudre (ou de sucre si vous préférez).

Réenfourner pour 30 à 45 min (tout dépend de la consistance désirée: si vous voulez que les pommes restent un peu fermes c'est 30 min, si vous les préférez fondantes c'est plutôt 45 min. De toute façon on peut toujours vérifier en enfonçant la lame d'un couteau). Attention, si les feuilles de brick commencent à "carboniser", ne pas hésiter à disposer du papier alu au dessus du moule.

Yapuka laisser quelques heures au frais, essayer de démouler (ou non!) et déguster bien froid.

ps: vu comme ça, ça a ptêt l'air long et compliqué... long ça l'est un peu parce qu'il faut laisser mariner les pommes pendant une heure mais compliqué pas du tout, je vous assure! Et puis c'est tellement bon que ça vaut le coup de sacrifier un peu de son temps...

vendredi 10 novembre 2006

Mini tatins échalottes-balsamique ou les placards vides ont parfois du bon...



C'est l'histoire d'une pâte feuilletée oubliée au fin fond de mon frigo et dont la date de péremption arrivait à grands pas (du genre le jour même...). Bon pas de panique, c'est pas bien dur de trouver comment utiliser une pâte feuilletée... Petit coup d'oeil au frigo: désespérément vide (fin de semaine!). Petit coup d'oeil au placard: c'est pas bien mieux (mon placard aussi est au régime....), le seul truc que j'y ai trouvé c'est 1 kg d'échalottes. Bon alors allons-y pour les échalottes! Mais des échalottes direct sur la pâte feuilletée, ça le fait pas trop non? Une tatin échalottes-balsamique c'est déjà mieux!

J'ai tout fait au pif et apparrement c'était super bon... à refaire un autre vendredi soir quand frigo et placards seront désespérément vides!

Mini-tatins échalottes-balsamique

Ingrédients:

- 1 pâte feuilletée
- 500 g d'échalottes
- huile d'olive
- 3 cs de vinaigre balsamique
- 1 cs de cassonade ou sucre roux
- sel, poivre, cannelle

Eplucher et émincer les échalottes (je sais c'est triste, sniff...).
Les faire revenir dans de l'huile d'olive à feu doux pendant environ 10 minutes, jusqu'à ce qu'elles soient translucides.
Déglacer avec le vinaigre balsamique, ajouter cassonade, sel, poivre et 1 pincée cannelle.
Laisser à feu doux en surveillant pendant quelques minutes jusqu'à ce que les échalottes aient bien caramélisé.

Préchauffer le four th.6 (180°C).

Disposer les échalottes caramélisées dans le fond de moules à tartelettes (moi j'ai utilisé des mini-moules à tartelette en silicone donc pas besoin de beurre ou de papier sulfurisé au fond des moules).
Couvrir de pâte feuilletée préalablement découpée au diamètre adéquat en appuyant bien sur les bords. Piquer la pâte à l'aide d'une fourchette (je sais pas si c'est utile, mais dans le doute...).

Enfourner pour 10 min (sachant que mes mini moules étaient vraiment mini, je pense que ça peut facilement monterà 15 min avec des moules un peu plus grands).

Voilou, yapuka laisser refroidir quelques instant et démouler délicatement.

jeudi 9 novembre 2006

Maki-Sushi aux fruits aux 2 chocolats ou non, ne vous sauvez pas...!!!


Ca faisait un ptit moment que l'idée (qui a dit saugrenue??...) de faire des sushis (ou plutôt des makis) sucrés me trottait dans la tête mais je n'avais jamais osé utiliser les algues nori avec du sucré. Mais cette semaine j'ai vu que Mercotte l'avait fait, alors si elle a osé, pourquoi pas moi? Le seul truc c'est que sa recette m'a parue plutôt complexe, moi j'avais envie de faire un truc un peu plus soft (et engendrant moins de vaisselle... ouh la fainéante!) que sa mousse au riz...

Donc me voilà à improviser une recette pas trop longue ni compliquée pour obtenir un riz bien collant style riz au lait bien compact. Pour la suite j'y suis allée au feeling, on verra le résultat... Je vois déjà d'ici la tête de certains ...!!! Mais la cuisine c'est bien fait pour s'amuser, non?

Maki-sushi aux fruits aux 2 chocolats

Ingrédients:

- 250 g de riz rond (ou spécial riz au lait ou japonais, le 1er prix de chez Leclerc fait très bien l'affaire...)
- 200 ml de crème fraîche liquide
- 400 ml de lait
- 100 g de cassonade
- 100 g de sucre en poudre
- 4 jaunes d'oeuf
- vanille en poudre
- 100 g de chocolat noir dessert
- 100 g de chocolat blanc
- 6 à 8 feuilles d'algue nori
- fruits: poire, banane, kiwi ou keske vous voulez ( fraise, abricot, mangue... c'est vous qui voyez).

On fait cuire à feu doux et à couvert le riz avec le lait, la crème, la cassonade et une bonne pincée de vanille en poudre pendant 45 minutes environ ( ou jusqu'à ce que presque tout le lait soit évaporé et qu'on ait un mélange bien crémeux).

On bat les jaunes d'oeuf avec le sucre en poudre et on ajoute ce mélange au riz au lait. On remet le tout à feu moyen tout en touillant pendant quelques minutes jusqu'à l'obtention d'une préparation assez compacte.

On fait fondre (au micro-onde pour moi) séparément le chocolat noir et le chocolat blanc.
On divise la préparation au riz en 2 parties. A l'une on ajoute le chocolat blanc, à l'autre le chocolat noir.

On réserve au frais jusqu'à refroidissement complet.

Maintenant on sort sa natte/set de table en bambou et on roule les maki (j'utilise la méthode de Cléa). J'ai donc fait des makis chocolat blanc-kiwi/ chocolat noir-poire/ chocolat noir-banane / chocolat noir-poire-banane.

Réserver les rouleaux au frigo.

Yapuka les couper en tranches à l'aide d'un couteau mouillé juste avant de déguster.

lundi 6 novembre 2006

Guimauves light (sans sucres, sans graisses) ou si, si c'est possible!

Bon ok, c'est ptêt pas des vrais guimauves... mais la texture est vraiment ressemblante et le goût est vraiment agréable. Surtout qu'on peut les faire à plein de parfums différents: citron, amande, rose, chocolat... Alors si vous êtes au régime (c'est pas obligé non plus) et si vous avez pas peur de la gélatine (ça c'est plutôt obligé...) cette recette est pour vous...

Cette recette est largement inspirée d'un message sur le forum d'un certain régime protéiné (clic).

Guimauves light:

Ingrédients:

- 2 blancs d'oeuf
-18 g de gélatine en poudre
- édulcorant (l'équivalent de 50 g de sucre)
- arôme: citron (2 cs de jus de citron), amande (quelques gouttes d'arômes), fleur d'oranger ou rose (2 cs d'arôme). Après je pense qu'on peut en faire au chocolat mais j'ai jamais essayé, donc je dirais 2 cc de cacao. Et puis pourquoi pas avec du sirop de fruit? En bref vous y mettez ce que vous aimez... (moi mes préférées c'est au citron).

On mélange la gélatine en poudre avec 100 ml d'eau, l'arôme choisi et l'édulcorant si on utilise de l'édulcorant liquide (sinon on l'ajoute au paragraphe suivant...) dans un bol ou mug résistant au micro-onde. On laisse durcir quelques minutes.

Pendant ce temps on bat les 2 blancs en neige très ferme avec 1 pincée de sel. Si on utilise de l'édulcorant en poudre ou du sucre on l'ajoute maintenant en continuant à fouetter quelques secondes.

On passe la préparation à base de gélatine au micro-onde à puissance maxi pour 1 min 30 où jusqu'à ce qu'elle ait tellement gonflé qu'elle menace de déborder du mug...

Là on se précipite, le mug de gélatine bouillante à la main vers les blancs en neige et on incorpore la gélatine aux blancs tout en fouettant. Attention, ça gonfle (vaut mieux avoir un saladier assez haut...)! On fouette encore 2-3 min environ jusqu'à ce que la préparation soit assez ferme et yapuka verser dans un moule ou un tupperware rectangulaire.

Voilà, on met au frais pour 1 heure 30 minimum et on coupe en ptits cubes (ou en gros si vous préférez...).

ps: Contrairement à la recette précédente (fudge), ces guimauves ne se conservent pas très longtemps car elles contiennent des blancs d'oeufs pas vraiment cuits. Mais contrairement à la recette précédente, c'est plutôt assez facile de tout manger en une seule fois...

dimanche 5 novembre 2006

Fudge au chocolat ou si vous cherchez un truc léger vous repasserez!


J'adore les recettes canadiennes: la plupart du temps on connaît pas la moitié des ingrédients (crème de guimauve? gâteau des anges? Jell-O?...) et l'autre moitié porte un nom différent de celui qu'on connaît (lait évaporé = lait concentré, poudre à pâte = levure chimique...)... En plus ils ont toujours des termes beaucoup plus poétiques que nous je trouve (du genre mixette, pogner, présentement...).

Donc de temps en temps j'aime aller piocher des recettes sur le sites Recettes du Québec et si possible des recettes de trucs qui me sont complétement inconnus... Alors aujourd'hui voilà la recette du fudge dont je n'avais jamais entendu parler et encore moins goûté. Qu'importe, je lis quelques recettes de fudge au chocolat sur le site et j'improvise la mienne avec les moyens du bord et en essayant de l'alléger autant que je peux (mais on est très très loin d'une recette diététique!).

Fudge au chocolat

Ingrédients:

- 350 g de chocolat noir dessert
- 1 boîte de lait concentré sucré
- 80 g de cassonade ou sucre roux
- 20 g de beurre

On coupe le chocolat en morceaux et on met tous les ingrédients dans un saladier passant au micro-ondes.
On met le tout au micro-onde pour 3 minutes à puissance maxi.
On touille bien jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu.

Yapuka verser dans un moule carré ou rectangulaire ou une boîte hermétique tapissée de papier alu ou sulfurisé.
On met au frais pour quelques heures et quand le fudge a bien durci on le coupe en cubes de la taille désirée (pas trop gros non plus, c'est quand même pas très léger...).

ps: vous êtes pas obligé de tout manger tout de suite (d'ailleurs je pense que c'est plutôt difficile), ça se conserve très bien au frigo dans une boîte hermétique pendant plusieurs semaines.